Les Finales

ATTENTION ! L'APPLET JAVA POUR LA LECTURE DES PARTIES NE FONCTIONNE PLUS. IL ME FAUT CHANGER LE SYSTÈME DE LECTURE. PATIENCE...


La finale est la dernière phase de la partie. Il est difficile d'en fixer les limites précises, mais elle commence quand la plupart des pièces ont disparu. Certaines parties ne connaissent cependant pas cette dernière phase, car elles s'interrompent plus tôt (par mat, abandon, ou nulle précoce). La ligne de démarcation entre le milieu de jeu et la fin de partie n'est souvent pas claire et peut se faire progressivement ou rapidement par l'échange de quelques pièces. La finale, cependant, a  des caractéristiques différentes du milieu de partie et les joueurs doivent en conséquence avoir différentes préoccupations stratégiques, en particulier :
  • les pions deviennent plus importants, la stategie de la fin de partie tourne souvent autour de la promotion d'un pion en l'avançant en huitième rangée.
  • le roi fragile, qui doit être protégé dans le milieu de partie en raison des menaces de mat potentiel, devient ici une pièce forte. Il peut être amené au centre du champ de bataille et devenir un élément utile d'attaque.
Sur le plan technique, une connaissance mininale des finales est nécessaire pour déterminer s'il vaut encore la peine de poursuivre la lutte ou non. De nombreux pédagogues - à commencer par Siegbert Tarrasch - considèrent d'ailleurs que l'apprentissage du jeu d'échecs doit commencer par l'étude des finales. La seconde justification d'une connaissance, au moins minimale, c'est de permettre au joueur de concrétiser l'avantage matériel ou positionnel qu'il a acquis.

Accueil