Leçon 2 : Les Conseils de Reuben Fine




Il y a deux concepts fondamentaux dans les ouvertures : le développement et le centre.

Le développement, c'est la mise en jeu des pièces. Le centre, ce sont les quatre cases au centre géométrique de l’échiquier. On part du principe de base qu’il est essentiel dans l’ouverture de développer toutes les pièces harmonieusement et de façon à s’assurer une position aussi favorable que possible au centre. En approfondissant, on trouve dix règles pratiques auxquelles on ne regrette généralement pas d’avoir obéi strictement, quoique le joueur très expérimenté y connaisse bien des exceptions. Les voici :
  1. Jouer pour commencer soit le pion-Roi, soit le pion-Dame.
  2. Toutes les fois que c’est possible, faire en sorte que les bons coups de développement instaurent en même temps une menace.
  3. Développer les Cavaliers avant les Fous, il est plus facile de savoir où poster sa cavalerie.
  4. Choisir la meilleure case pour une pièce, et l’y jouer une bonne fois pour toutes.
  5.  Ne pas jouer plus d’un ou deux coups de pions dans l’ouverture.
  6. Ne pas sortir sa Dame trop tôt.
  7. Roquer aussi vite que possible, de préférence sur l’aile-Roi.
  8. Jouer pour le contrôle du centre.
  9. S’efforcer de garder toujours au moins un pion au centre.
  10. Ne pas sacrifier sans un motif clair et approprié. 
A propos de la règle dix, nous pouvons en outre préciser que pour offrir un pion, l’on doit obéir à l’une de ces quatre raisons :
  • permettre un avantage tangible de développement ;
  • dévier la Dame ennemie ;

  • empêcher l’adversaire de roquer, soit définitivement, soit pour quelques coups ; préparer une forte attaque.
  • empêcher l’adversaire de roquer, soit définitivement, soit pour quelques coups ;
  •  préparer une forte attaque.
Enfin, il est bon de se souvenir qu’il y a deux questions  auxquelles on doit pouvoir répondre pour chaque coup joué :
  1. Quelle influence a ce coup sur le centre ?
  2. Quelle place tient-il dans le développement de mes autres pièces et pions ?
Tout coup qui suit le principe de base est  normal tout coup qui s'écarte est anormal.
Reuben Fine, Les idées cachées dans les ouvertures d'échecs



Reuben Fine (11 octobre 1914 à New York – 26 mars 1993) est un joueur d'échecs américain. Dans les années 1930 et 1940, il a fait partie de l'élite mondiale. Après la Seconde Guerre mondiale, il a abandonné la compétition échiquéenne pour se concentrer sur la psychologie et la psychanalyse. Il est aussi l'auteur de plusieurs livres sur le jeu d'échecs.
Son livre fait partie des quelques ouvrages qui ont marqué la littérature échiquéenne. Il éclaire le novice, nourrit le praticien et ramène aux sources tous ceux qui se sont égarés dans la théorie des ouvertures.
 

Accueil Indice