BESANCON TPG Forum

Le forum des Tépégistes

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 2017-10-19 22:14:20

Tuan Anh Tran
Membres de la TPG
Inscription : 2015-08-27
Messages : 12

Intelligence artificielle

Je viens de lire cet article sur le web : http://www.lemonde.fr/pixels/article/20 … 08996.html

Imaginez un super-programme d'échecs sans aucune bibliothèque d'ouvertures ou base de données de finales, c'est à dire sans aucune connaissance préalable venant de l'expérience humaine, partant de 0 comme une mazette avec juste les règles de base et arrivant à battre tous les meilleurs programmes existants en quelques jours d'apprentissage, après avoir joué des milliards de parties contre lui-même !
Il développe un jeu parfait rien qu'en gardant les bonnes expériences et en éliminant les mauvaises. Cerise sur le gâteau : il mobilise beaucoup moins de ressources informatiques que les programmes actuels !
Je rêve, Mme la marquise, ils l'ont fait avec le Go. Alors, c'est sûrement faisable avec les échecs. J'aimerais bien voir ce que ce programme pourra nous apprendre...

Pourquoi les cerveaux de l'IA ne s'intéressent-ils pas aux échecs ?? sil vou plé, sil vous plé... mad

Hors ligne

#2 2017-10-20 17:49:48

jfc.e4
Membres de la TPG
Inscription : 2012-03-16
Messages : 157

Re : Intelligence artificielle

J'ai lu l'article que tu nous conseilles et c'est édifiant. Pour moi il est évident qu'ils peuvent appliquer la même méthode pour les échecs.
Quant à savoir ce que cela nous apportera à nous simple joueur de club c'est un autre débat...
Une autre question qui me taraude l'esprit, est ce que l'IA peut participer à sauver la planète entre autre de la bêtise humaine?

Hors ligne

#3 2017-10-20 21:41:45

Tuan Anh Tran
Membres de la TPG
Inscription : 2015-08-27
Messages : 12

Re : Intelligence artificielle

Salut JF, je pense que si ce programme d'échecs basé sur l'IA existerait, il y aurait plusieurs avantages :

1/ MVL s'est demandé, lors d'un interview, que si les Blancs et les Noirs jouent à la perfection, est-ce que les Blancs gagneront toujours, ou la partie sera toujours nulle ?
Ce programme pourrait apporter la réponse à cette question et fait avancer les recherches sur le jeu.

2/ Nous avons toujours cru que le fait de bénéficier des expériences humaines est un avantage pour les programmes d'échecs qui utilisent tous la bibliothèque d'ouverture pour les premiers coups.
Le programme AlphaGo Zero a démontré le contraire : ce que nous croyons meilleur jusqu'à ce jour est en fait un frein à la progression du programme, car les connaissances humaines sont encore limites.
Avec la technique d'apprentissage par renforcement, ce programme a trouvé de nouvelles ouvertures jamais jouées par les humains, voire réhabiliter des coups considérés comme très faibles par la théorie du jeu.
Ce sera sûrement une avancée considérable sur la théorie des ouvertures et sur la compréhension globale du jeu.

Quant à la question qui te taraude l'esprit : jusqu'à ce jour, l'ordinateur représente seulement une aide à la décision en montrant aux humains la meilleure stratégie à adopter, mais c'est l'humain qui prend la décision finale.
C'est pour cette raison que la bêtise humaine va perdurer, telle la destruction de notre planète malgré les alertes des scientifiques depuis des décennies.

Cependant, confier la décision à l'Intelligence Artificielle ne serait pas non plus une bonne décision.
Certes, sur un modèle mathématique, sa décision sera parfaitement juste et incontestable, mais ce sera pris sans tenir compte des facteurs humains et ses imperfections, qui font aussi partie de la beauté de l'humanité.

Dernière modification par Tuan Anh Tran (2017-10-24 22:06:39)

Hors ligne

#4 2017-12-07 06:17:07

étain
Membres de la TPG
Inscription : 2012-05-04
Messages : 122

Re : Intelligence artificielle

Le problème d'échecs,ça devient n'importe quoi. mad

Hors ligne

#5 2017-12-11 19:47:22

Tuan Anh Tran
Membres de la TPG
Inscription : 2015-08-27
Messages : 12

Re : Intelligence artificielle

Pour illustrer mes propos, je vous invite de regarder cette vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=3Q3htFO … cVR29X7k-6 où le GMI F. Libiszewski et Kévin B. livrent leurs commentaires sur une partie entre Alpha Zero et Stockfish. Je ne vous dirai pas plus, à vous de la découvrir, avec les commentaires de très bons joueurs.
Ce qui m'impressionne le plus, c'est que Stockfish n'a pas fait d'erreur. Il a même du matériel en plus. Simplement, il a été dominé stratégiquement par une intelligence supérieure, qui a une façon de jouer "presque humaine" ! ;-)
"Stratosphérique !", disaient-ils, Mme la Marquise.

Dernière modification par Tuan Anh Tran (2017-12-13 10:52:08)

Hors ligne

#6 2017-12-13 10:35:58

Tuan Anh Tran
Membres de la TPG
Inscription : 2015-08-27
Messages : 12

Re : Intelligence artificielle

Encore 2 petites parties au petit déjeuner ce matin, dans lesquelles Alphazero domine stratégiquement en laissant du matériel (il permet à Stockfish de gagner une paire de lunettes au pays des aveugles ;-)
- https://www.youtube.com/watch?v=9AMI3520S5Y&t=884s : AZ paralyse peu à peu SF jusqu'au "locked-in syndrome" (seuls les battements de cils sont encore possibles)
- https://www.youtube.com/watch?v=4ebzevCLGbQ : AZ apprend à SF comment jouer la Française. Toujours la pièce de plus, tel un anorak offert en plein désert...
Enfin un programme qui "comprend" les échecs, comme j'aime !
Excusez-moi du langage peu fleuri, Madame la marquise, mais je ne pourrais pas dire autre chose que "quel pied !!"   tongue

Dernière modification par Tuan Anh Tran (2017-12-13 10:38:38)

Hors ligne

#7 2018-06-11 18:23:32

Tuan Anh Tran
Membres de la TPG
Inscription : 2015-08-27
Messages : 12

Re : Intelligence artificielle

Pour les réticents à l'IA, voici une aide réelle de l'ordinateur dans le diagnostic des tumeurs cérébrales (Le Généraliste 11/06/2018)

"Un programme informatique est en mesure de localiser et de diagnostiquer différents types de tumeurs cérébrales par analyse d’images d’IRM avec une fiabilité de 100 % sur la localisation exacte et à plus de 90 % sur l’identification du type de tumeurs. Cette méthode innovante et ses résultats font l’objet d’une étude publiée dans la revue IEEE-TMI.
Cet outil informatique de machine learning a été développé par des chercheurs de l’Inserm et d’Inria travaillant en collaboration au sein de l’Université Grenoble Alpes. Pour y parvenir, les chercheurs ont combiné différents outils mathématiques innovants, pour apprendre à ce programme à analyser les images quantitatives issues d’IRM cérébraux et à diagnostiquer d’éventuelles tumeurs.

Dans un premier temps, le programme a appris à identifier les caractéristiques IRM de cerveaux sains. Confronté ensuite à des images de cerveaux atteints de cancers, il est ainsi devenu capable de localiser automatiquement les régions dont les caractéristiques divergent de celles des tissus en bonne santé et d’en extraire les particularités.
Pour apprendre à l’intelligence artificielle à différencier les différents types de tumeurs, les chercheurs ont ensuite indiqué le diagnostic associé à chacune des images de cerveaux malades, présentées au programme informatique.

Enfin, en guise de tests des capacités du programme à différencier les tissus sains des tissus pathologiques, les chercheurs lui ont soumis des images IRM qui lui étaient inconnues, tantôt de cerveaux en bonne santé, tantôt de cerveaux malades. Le programme devait indiquer si une tumeur était présente dans ces images et être capable de la caractériser.
Ainsi, l’intelligence artificielle s’est montrée d’une performance saisissante en réussissant à localiser parfaitement (100 %) les lésions et à les diagnostiquer de façon très fiable (plus de 90 %).

Ces outils de machine learning par IRM quantitative appliqués aux tumeurs cérébrales sont en cours d’évaluation dans le cadre du Plan Cancer porté par l’Inserm, au sein du Programme Hétérogénéité Tumorale et Ecosystème.
Leur développement dans le cadre du diagnostic de la maladie de Parkinson est également en cours via le projet pluridisciplinaire NeuroCoG sur financement IDEX de l’Université Grenoble Alpes. Une continuité naturelle pour les équipes grenobloises de neurologie en pointe depuis toujours dans la maladie de Parkinson. "

Hors ligne

Pied de page des forums